Conseil départemental Alpes de Haute-Provence +33 4 92 30 04 04
Sélectionner une page

La semaine dernière, Gilbert Sauvan et André Laurens, conseiller général délégué à l’agriculture, ont présenté la politique du Conseil général en faveur de l’agriculture biologique.

Rappelons que L’agriculture biologique constitue un enjeu territorial important pour le département, tant sur le plan environnemental que sur le plan économique. Pour amplifier le développement de ce mode de production dans les Alpes de Haute-Provence, le Conseil général va mettre en oeuvre un plan d’action sur 2 ans.

Pour écouter la conférence de presse : AgriBio

Depuis 2008, le Département s’est engagé dans une campagne de sensibilisation auprès des différents publics (gestionnaires de réseaux et de voiries,
des professionnels des espaces verts et jardiniers amateurs) pour réduire l’usage des pesticides .
Aujourd’hui, le Conseil général poursuit ses actions en matière de développement durable en soutenant et en encourageant l’agriculture biologique.
Accompagner la filière bio, c’est privilégier un choix de vie et c’est répondre aux attentes et aux besoins des consommateurs pour leur santé, la protection de l’environnement et les achats de proximité. Il s’agit également d’apporter une aide forte à un secteur économique en pleine croissance et à fort potentiel.
Au regard des nombreux impacts positifs de ce mode de production, l’engagement du Département en faveur de l’agriculture biologique est une action volontariste forte.
Le Conseil général, au travers du plan départemental de développement de l’agriculture biologique, cible deux objectifs ambitieux : accroître la production et le nombre d’entreprises agricoles dans ce secteur et structurer la commercialisation au sein de la filière.
Ce document vous permet de prendre connaissance des actions mises en oeuvre dans les deux prochaines années.

Gilbert Sauvan