Sélectionner une page

Lors des questions au gouvernement, le député a interrogé le ministre du redressement productif sur la situation préoccupante de Kem One.
Il a rappelé que la direction de Kem One a annoncé le dépôt d’une demande de procédure de redressement judiciaire et allait se déclarer en cessation de paiement. Ce sont 1 300 emplois et cinq sites industriels qui sont menacés dont Château-Arnoux Saint-Auban dans notre circonscription.

Arnaud MONTEBOURG, a indiqué   » L’administrateur judiciaire Maître Sapin et le Procureur de la République sont extrêmement attentifs à ce qui s’est passé ces derniers mois.
Nous avons le souhait de maintenir la production que Kem One assurait.  Nous allons travailler avec l’ensemble des forces productives de la filière pour que collectivement nous trouvions des solutions qui assurent l’avenir de la chimie vinylique. Nous en avons besoin pour la France. La France n’a aucune raison d’importer son PVC ».