Sélectionner une page

Audition, aujourd’hui, de Nicolas HULOT, président de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme (FNH).

Nicolas HULOT , journaliste-reporteur, animateur-producteur et écrivain français, s’engage pour l’environnement en 1990 avec la création de la fondation Nicolas Hulot. En 2007, il envisage de se présenter à l’élection présidentielle de 2007 avant de se retirer après la signature de son pacte écologique par les partis de gouvernement. En 2011, il est battu par E. JOLY à la primaire d’EE-LV pour désigner le candidat aux élections présidentielles de 2012.

En 2002, après la publication de son manifeste Combien de temps avant d’agir ?, Jacques CHIRAC fait appel à lui pour le conseiller sur les questions environnementales. Il rédige alors le fameux discours du président de la République au Sommet de la Terre de Johannesburg de septembre 2002 avec la fameuse formule « notre maison brûle et nous regardons ailleurs ». Il prend une part active dans le Grenelle de l’environnement lancé par Alain JUPPE, Ministre de l’Ecologie, en 2007. Il quitte les travaux en 2010 après un énième report, par le gouvernement FILLON, de son projet d’éco-taxe.

Le 6 décembre 2012, il est nommé « envoyé spécial pour la protection de la planète » par le président de la République, François Hollande et dispose, à ce titre, d’un bureau à l’Elysée. C’est une mission bénévole dont « les objectifs seront notamment de sensibiliser, informer et mobiliser la communauté internationale sur la crise écologique mondiale et les moyens pour y faire face, notamment là où ces enjeux ne sont pas suffisamment pris en compte ». Dans ce cadre, il a transmis une demande d’audience de François Hollande au pape François. Il a fait partie de la délégation qui a accompagné le président français lors de sa visite au Saint-Siège le 24 janvier 2014. Le Vatican a confirmé à cette occasion que le pape François préparait une encyclique sur l’« écologie de l’humanité ».

Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme : Créée en 1990, elle s’est donnée pour mission de proposer et accélérer les changements de comportements individuels et collectifs, et soutenir des initiatives environnementales en France comme à l’international pour engager la transition écologique de nos sociétés. Reconnue d’utilité publique, c’est une ONG environnementale représentative. A ce titre, elle siège dans plusieurs organismes consultatifs tels que le Conseil économique social et environnemental ou le Comité national de la transition écologique. Pour mener à bien ses missions, la Fondation :

–          s’appuie sur l’information scientifique la plus complète et objective possible concernant, notamment, l’état écologique de notre planète.

–          se base sur la pédagogie pour faire le lien entre les connaissances et l’action auprès de tous les publics. Elle participe, ainsi, à la prise de conscience de l’interdépendance entre les humains et l’ensemble du vivant et de la nécessité d’imaginer des solutions communes.

–          participe au débat public en proposant et en portant des solutions à mettre en œuvre pour transformer nos sociétés et en s’impliquant aux côtés des acteurs du changement.

Le Think tank de la Fondation élabore des propositions en lien avec son Conseil scientifique et son réseau d’experts pluridisciplinaire. Elles sont mises en débat à travers des publications, et diverses formes d’événements intellectuels et médiatiques. Il s’agit de passer du diagnostic scientifique aux propositions politiques dans tous les domaines de la société. Les thèmes de travail portent ainsi tant sur la finance que l’alimentation, la santé que l’éducation, la démocratie que la mobilité, etc.

Pour inspirer et concrétiser ses propositions, la Fondation anime un réseau d’associations partenaires en France métropolitaine, dans les DOM-COM et dans les pays du Sud. Elle sensibilise le grand public aux enjeux environnementaux et sociétaux qui se jouent dès à présent par de grandes compagnes de sensibilisation et par l’élaboration d’outils éducatifs. L’objectif est bien que chacun puisse s’approprier et se mobiliser en faveur de la transition écologique et tendre ainsi vers un nouveau modèle de société, respectueux et durable.

Joan Carbuccia