Conseil départemental Alpes de Haute-Provence +33 4 92 30 04 04
Sélectionner une page

L’Assemblée nationale a adopté, hier, la réforme pénale luttant contre la récidive. Ce vote de la majorité est la preuve d’une adhésion sans faille à un projet pénal fondé sur l’efficacité . Donner à la justice les moyens de réduire la récidive c’est rendre la sanction dissuasive et efficace en améliorant la réparation des victimes, en contrôlant les sortants de prisons et en individualisant les peines. C’est ce que fait cette loi.

La loi contient un volet compensation et protection des victimes qui étaient les grandes oubliées des réformes successives de la droite. Les moyens alloués à cette réforme pénale répondent concrètement aux inquiétudes exprimées par les agents de l’Etat et permettent à la France de se doter d’un vrai plan de protection des victimes.

Une nouvelle peine est créée avec la contrainte pénale. Cette peine, qui ne se substitue pas à la prison, vient renforcer l’arsenal pénal existant afin de mieux contrôler les sortants de prison et ainsi mieux prévenir la récidive.

Enfin, les peines automatiques (peines plancher, révocation des sursis simples) sont supprimées. Inefficaces contre la récidive, ces peines ont eu pour effet une augmentation de la population carcérale.

Le texte sera examiné par le Sénat à partir du 24 juin prochain.