Conseil départemental Alpes de Haute-Provence +33 4 92 30 04 04
Sélectionner une page

Encore inconnue en région PACA il y a quelques années, la besnoïtiose bovine s’est répandue très rapidement dans les cheptels bovins des Alpes de Haute-Provence à partir de son identification dans la région en 2005. Inoffensive pour l’homme, elle peut faire des ravages dans les cheptels bovins.

La besnoïtiose bovine peut entraîner des pertes lourdes et toucher la majorité des animaux en quelques mois, avec un taux de mortalité qui atteint régulièrement 7 à 10 %. La propagation ne peut tout au plus être enrayée que par l’abattage des troupeaux infectés.

3-parlementairesFace aux conséquences économiques sévères dans les exploitations touchées par la maladie, et interpelés à plusieurs reprises par des éleveurs du Département et par la Chambre d’Agriculture 04, les parlementaires Jean-Yves ROUX, Sénateur des Alpes-de-Haute-Provence, Christophe CASTANER, et Gilbert SAUVAN, Députés des Alpes-de-Haute-Provence ont décidé d’agir conjointement et ont saisi M. Stéphane LE FOLL, Ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Forêt.

Aujourd’hui, il n’y a pas de thérapie efficace : les parlementaires demandent donc au Ministre de l’Agriculture que des recherches vétérinaires soient engagées au plus vite. Une analyse scientifique, technique et économique de l’impact de la maladie sur l’économie de l’élevage est urgente afin de proposer des solutions aux éleveurs du département. Christophe Castaner est intervenu par courrier auprès du ministre le 23 septembre dernier et Jean-Yves ROUX interpellera directement Stéphane Le Foll au Sénat, par une question ORALE, le 18 Novembre prochain en matinée.

la besnoïtiose est une maladie parasitaire vectorielle due à Besnoitia besnoiti, parasite microscopique de la famille des coccidies. Elle doit son nom à celui qui l’a décrit en premier Besnoit, en 1912.

 

Communiqué de presse commun aux 3 parlementaires des Alpes de Haute Provence.