Conseil départemental Alpes de Haute-Provence +33 4 92 30 04 04
Sélectionner une page

Cd04 : les vœux du président Gilbert Sauvan

Discours de Gilbert Sauvan, président du Conseil départemental des Alpes de Haute-Provence prononcé à l’occasion de la cérémonie des vœux 2016 qui s’est déroulée le 14 janvier à l’hôtel du Département.

Ensemble, restons unis sur l’essentiel pour défendre avec force la Liberté.

L’an passé, nous avions débuté la cérémonie des voeux par un hommage aux victimes des attentats terroristes des 7, 8 et 9 janvier 2015.

Quelques mois plus tard, le 13 novembre dernier, notre pays était à nouveau frappé par la haine et la barbarie. 130 innocents ont été assassinés et des centaines de personnes ont été blessées. Nous condamnons cette violence aveugle qui a endeuillé de multiples familles et plongé la France toute entière dans la douleur.

Le Président de la République et le Premier ministre, avec le soutien d’une grande majorité de parlementaires, ont répondu à cette attaque ignoble, avec la plus grande détermination, et pris des mesures pour mener le combat contre Daech. La réforme de la constitution sera une étape de plus pour renforcer les dispositifs existants.

Aujourd’hui, face à l’inacceptable, nous devons plus que jamais être rassemblés et solidaires, pour défendre notre patrie et les valeurs d’humanité et de fraternité qui font de la France un pays libre. Un pays où la citoyenneté exprime le lien social et l’attachement à une même communauté politique, la Nation.

Et la force de notre Nation est d’être UNE, au-delà de nos différences, nos origines, nos croyances, nos convictions. Les français se sont levés contre le fanatisme et la haine, ils ne cèdent pas et résistent. Ensemble, restons unis sur l’essentiel pour défendre avec force la Liberté.

Dans cette épreuve, un élan de fraternité sans pareil a montré au monde que nous sommes des individus d’une même communauté animés par des valeurs communes. Le monde nous a témoignés son émotion et son soutien. Nous n’oublierons jamais.

Nous n’oublierons jamais non plus, la mobilisation des services publics pour porter secours et accompagner tous ceux qui ont été touchés. La solidarité a été présente partout et pour tous. Que l’ensemble des personnels impliqués dans ces drames soit ici remercié chaleureusement. S’il n’y a pas de mot assez fort pour dire notre immense tristesse et notre indignation, ce soir, je souhaite que nous manifestions notre compassion aux victimes et à leurs proches.

Je vous demande de respecter une minute de silence. Je vous remercie.

Je ne peux poursuivre sans évoquer le 24 mars 2015, date du crash tragique de la Germanwings dans le massif des 3 évêchés. Nous tous, Bas-Alpins, avons été profondément marqués par ce drame qui a tué 149 femmes et hommes de 18 nationalités, du fait de la folie suicidaire d’un homme.
Les moyens engagés pour les secours, l’assistance et la sécurité ont concerné des centaines de pompiers, gendarmes, policiers, personnels de santé, agents des collectivités. Je les remercie solennellement pour leur dévouement et leur professionnalisme. Là aussi, nous n’oublierons pas.

Une assemblée fortement renouvelée de 15 femmes et de 15 hommes

Dans un autre registre, 2015 a aussi été une année d’élections avec les élections départementales en mars et les élections régionales en décembre.
Depuis le mois d’avril le Conseil général est devenu Conseil départemental avec une assemblée fortement renouvelée, désormais composée de 15 femmes et 15 hommes, élus en binômes mixtes, sur les 15 cantons de notre département.
Je peux vous assurer que la physionomie de notre assemblée en est considérablement modifiée, tout comme l’ambiance !

La loi NOTRe : Nous conservons les politiques de solidarité, les routes et les collèges pour l’essentiel.

Bien sûr, je ne peux parler du Département sans évoquer la loi sur la nouvelle organisation territoriale de la République qui modifie nos périmètres d’intervention.
La clause de compétence générale est désormais supprimée.
Nous avons conservé les politiques de solidarité, les routes et les collèges pour l’essentiel. Nous allons aussi pouvoir continuer à accompagner et aider nos communes même si certaines modalités restent à préciser. C’est là une intervention à laquelle je tiens, nous tenons, beaucoup.

Il faudra également voir très vite avec la Région et son nouveau Président, Christian Estrosi, comment nous allons pouvoir travailler ensemble. J’espère qu’il sera sensible aux difficultés de l’arrière-pays et des départements ruraux en continuant à faire jouer la solidarité dont nous bénéficiions jusqu’à présent.

Pour notre territoire, nous avons, malgré le contexte, des perspectives et des ambitions.

Le désenclavement de Digne-les-Bains : une priorité

Le Contrat de plan, voté en octobre, doit permettre la réalisation de plusieurs projets structurants en terme de mobilité.

Il s’agit tout d’abord du désenclavement de Digne les Bains avec les aménagements de la RN 85 qui sont une nécessité en terme de sécurité et de confort pour les usagers.
C’est une priorité et j’ai la volonté de voir démarrer ce chantier dans les meilleurs délais. Une première tranche de 30 millions d’euros, incluant notre contribution a été entérinée.
C’est un début. Il y aura aussi d’autres travaux sur cet itinéraire et en particulier l’aménagement des carrefours de Mallemoisson et Château-Arnoux.

Sur le volet ferroviaire, le Conseil départemental prendra tout autant sa part pour la ligne des Alpes comme pour la ligne des chemins de fer de Provence.

Un budget rigoureux et responsable

Le 4 décembre dernier, nous avons voté le budget pour l’année 2016, un budget rigoureux et responsable, extrêmement difficile à équilibrer du fait des contraintes budgétaires.
Plus encore que les années précédentes, nous avons l’obligation de maîtriser nos dépenses et de garder présent à l’esprit l’utilité et la pertinence de chaque euro dépensé. C’est un devoir de vigilance et de respect de nos concitoyens.

Le Département reste un acteur de premier plan et ce budget prépare l’avenir en s’inscrivant résolument dans l’économie locale. Il va permettre de réaliser des investissements à hauteur de 46 millions d’euros. Ce sont des chantiers sur les bâtiments, les routes, les ouvrages d’art.
Quelques unes de nos opérations importantes concernent le collège de Riez avec la fin des travaux de réhabilitation, le gymnase du collège Maria Borrely à Digne, la construction du pont sur la Durance à Manosque, le CMS de Forcalquier et de nombreux chantiers routiers et d’ouvrages d’art sur tous les secteurs géographiques.
J’ajouterai notre forte implication pour la modernisation des stations de ski de Pra Loup et du Val d’Allos où, sur la période 2008 – 2015, 65 millions d’euros ont été consacrés aux investissements par les syndicats mixtes.

Mais, il y a aussi le développement du numérique pour lequel le Département est fortement engagé aux côtés de la Région et du Conseil départemental des Hautes-Alpes avec l’objectif de couvrir 70% de la population en fibre optique à l’horizon 2020 et de mener dans le même temps une opération de montée en débit pour tous.

De tous les projets, il y en a un qui me tenait particulièrement à cœur depuis plusieurs années : celui du nouveau commissariat de Digne les Bains. Le Conseil départemental s’est engagé à porter l’opération pour le compte de l’Etat et la convention entre l’Etat, la ville de Digne et nous, a été signée. Je me réjouis de cette décision du Ministre de l’Intérieur qui permet de concrétiser un projet répondant à une véritable attente et un besoin avéré.

Notre budget permettra également d’accompagner les communes et leurs groupements parce que la solidarité est garante de l’équité territoriale et qu’elle est confortée par la loi NOTRe.

Au final, tous ces investissements et ces aides participent à la préservation de l’emploi, préoccupation majeure qui doit être prise en compte à tous les niveaux de responsabilité. Tout, absolument tout, doit être mis en œuvre pour faire reculer le chômage qui reste une réalité douloureuse pour des millions de personnes.

La Solidarité : le cœur de métier de notre collectivité

En terme de solidarité, nous voulons que les Bas-Alpins puissent continuer à bénéficier de services de qualité et de proximité, pour les plus jeunes comme les plus âgés, car les besoins de nos populations n’ont jamais été aussi forts. L’implantation de nos services vise à répondre à cette exigence grâce à un maillage du territoire au plus près des habitants.

Et puis, lorsqu’on évoque la solidarité, il s’agit du cœur de métier de notre collectivité. C’est une part très significative de nos finances avec plus de 81 millions d’euros sur 260, destinés à nos concitoyens les plus fragiles ou les plus en difficulté c’est à dire les personnes âgées, handicapées ou en situation précaire.

Dans ces domaines, grâce à un travail partenarial fructueux, nous avons adopté 2 schémas très importants pour les personnes âgées et pour l’enfance et la famille. Il s’agit là d’un volet majeur de nos politiques sociales qui donne un cadre renouvelé à nos actions pour répondre au mieux aux évolutions et à la loi sur l’adaptation de la société au vieillissement, adoptée récemment par le Parlement.

Soyez certains de notre volonté de faire progresser notre département et d’apporter les meilleures réponses possibles aux attentes de nos concitoyens.

Je terminerai en adressant à chacun de vous, en mon nom personnel et au nom de l’ensemble des conseillers départementaux, des souhaits pour que 2016 soit une meilleure année que 2015 et que les joies l’emportent sur les peines.

Faisons en sorte que 2016 soit une année de paix et d’espoir pour notre pays.

Les événements dramatiques que nous avons vécus nous ont brutalement rappelé l’absolue nécessité de porter et défendre notre devise républicaine : Liberté, Egalité, Fraternité ! Nous avons montré combien nous y sommes viscéralement attachés et à quel point nous sommes tous concernés, qui que nous soyons. « C’est par la fraternité qu’on sauve la liberté » est la dernière phrase du discours de Victor Hugo, revenu à Paris, après 19 ans d’exil, au lendemain de la proclamation de la 3ème République. Avec humilité, je fais mienne cette citation, plus actuelle que jamais.

Vive les Alpes de Haute-Provence ! Vive la République ! Vive la France !

La gauche fière de son bilan

La gauche fière de son bilan

L’Assemblée suspend les travaux de la XIVème législature. L’occasion de faire un bilan de la mandature 2012-2017.

Actu 04 / Les inspecteurs d’Académie dans leurs circonscriptions

Actu 04 / Les inspecteurs d’Académie dans leurs circonscriptions

    Communiqué des parlementaires  Christophe Castaner, Jean-Yves Roux et Gilbert Sauvan Un projet de rapprochement des inspections académiques des Alpes-de-Haute-Provence et des Hautes-Alpes, avec la création de deux circonscriptions placées sous l'autorité d'un seul...